image_pdfimage_print

La prise de pouvoir du surfeur ou consommateur

L’avènement du web 2.0 en 2005 avec le web social et interactif a transformé en profondeur l’équilibre des pouvoirs sur le web.

De 1995 à 2005 l’éditeur d’un site maitrisait les contenus présents sur le web et l’interactivité se limitait à des échanges privés entre le visiteur et le titulaire du site via des formulaires en ligne de demande d’information, demande de devis ou enquête.

La contradiction ou la critique sur le web était donc difficile sur l’espace public du web.

Depuis 2005, avec une mise en réseau des utilisateurs du web, et un affichage, public ou privé sur une communauté, de leur réflexions et avis, la donne est inversée. L’essentiel de l’information disponible sur le web provient des individus et non des sites institutionnels (entreprises, associations, administration).

Toute organisation et leurs dirigeants doivent donc être à l’affut de ce qui se dit sur la toile les concernant, puisque nombreuses de ces informations peuvent avoir été déposées par d’autres personnes qu’eux-mêmes.

On parle ainsi d’un nouvel objectif d’entreprise, de maitrise de sa e-réputation.

 

Les outils pour écouter le web

Nous vous proposons, pour mettre sur écoute le web, un « échantillon » d’outils web ; Il y en a en effet une multitude avec une grande volatilité, dont certains payants.

Pour faire une recherche sur :

une personne : http://webmii.com

les blogs : http://www.icerocket.com

les forums : http://boardreader.com

les actualités web : https://news.google.fr

les actualités presse : http://www.pickanews.com

! astuce : pour surveiller les sites qui proposent un lien vers le vôtre et ainsi vérifier que vous êtes dans un environnement avantageux, utilisez la syntaxe suivante sur Google : link :www.monsite.fr

 

et maintenant, un peu de méthode …

Sur certains de ces sites, vous pouvez créer une alerte, c’est-à-dire sur la base de votre recherche, vous serez alerté par l’outil par mail ou par flux RSS. Cette méthode est précieuse afin de mettre en place une démarche de veille de votre e-réputation en vous appuyant sur des outils qui surveillent à votre place et vous poussent l’information.

Vous pourrez également construire un tableau de bord en cloud afin de surveiller de n’importe où ce qui se dit vous concernant. Pour cela, vous pouvez utiliser le dashboard français Netvibes, qui, entre autres intérêt, vous permettra une centralisation des flux et une lecture aisée.

 

Auteur: Philippe BOYADJIS