Est-ce que tout le monde devrait apprendre à coder?

 

matrix-2953883__340

Pour qui ne pratique pas l’informatique, le code est un mystère et la plupart des gens ne savent même pas qu’il existe pourvu que ça fonctionne.

Pour ceux qui savent qu’il existe mais sans bien comprendre de quoi il s’agit, ils s’imaginent une suite de chiffres ou de lettres qui défileraient un peu à la manière du film Matrix.

 

Qu’est-ce que le code ?

Le code est l’écriture de la programmation informatique. C’est un texte qui représente les instructions de programmes nécessaires à un ordinateur pour développer des logiciels ou une page web, mais aussi pour dire à une machine ce qu’elle doit faire.

 programming-1873854_960_720

Omniprésence au quotidien

Le code est partout aujourd’hui que ce soit dans les applications de votre smartphone, dans les sites web que vous consultez, derrière la page de vos réseaux sociaux, dans les jeux vidéos, mais aussi dans l’industrie, la robotique, la domotique,…   et pourtant il semble toujours réservé à une minorité d’experts.
On le côtoie tous les jours et malgré ça, la plupart des utilisateurs ne savent même pas de quoi il s’agit. On utilise du code sans le savoir ni même comprendre son utilité.

Mais est-ce que les choses ne sont pas entrain de changer ?

 

Apprentissage pour tous

Pourtant l’accès à l’apprentissage du code n’a jamais été aussi facile et il existe des milliers de sites en ligne, de tutoriels, mais aussi d’ouvrages qui mettent le code à la portée de tous. Il n’y a plus besoin de faire 5 ans d’études post-bac en école d’ingénieur pour apprendre le code et de nombreuses formations fleurissent sur le territoire.

On peut apprendre à tout âge et l’apprentissage peut commencer très tôt.
On trouve même des langages de programmation accessibles pour les enfants dès 6 ans et on peut penser que le code sera bientôt inscrit dans les programmes de l’école primaire.

Au collège, les algorithmes ont fait leur entrée en mathématiques et en technologie et une première approche de la programmation est faite.
Au lycée, une circulaire de 2017 apporte des aménagements au programme de mathématiques et technologie avec une partie dédiée à l’algorithme et à la programmation. Chaque écolier, chaque collégien, chaque lycéen aura bientôt, si ce n’est déjà le cas, des notions en programmation, voire déjà réalisé ses premiers programmes ou codé son premier site web ou sa première application pour téléphone, avant même son entrée dans la vie active.

De même il n’est pas rare de voir aujourd’hui des adultes trentenaires ou quadragénaires, se lancer dans une reconversion professionnelle en apprenant à coder. L’informatique est un des domaines porteur d’activité et les développeurs web sont très recherchés. De plus c’est un secteur où on recherche plus des compétences opérationnelles qu’un diplôme ; on privilégie l’aspect pratique et l’apprentissage concret qu’offrent ces nouvelles formations intensives aux méthodologies novatrices où aucun niveau de diplôme n’est requis pour s’inscrire.

 

Le code développe des qualités

Si le code, qui est un langage informatique que l’on pourrait mettre au même plan qu’une langue étrangère, peut effrayer au premier abord pour ceux qui n’y ont pas été initiés dès l’enfance, il est aussi vertueux car requiert bon nombres de qualités qui ne demandent qu’à être entretenues et sont aussi utiles sur le plan personnel.

En effet, programmer requiert des qualités telles que :

  • La curiosité
  • Un esprit logique
  • La ténacité et la rigueur
  • Le goût du challenge et le défi

Il permet aussi de donner enfin du sens aux mathématiques, ce qui n’est pas négligeable pour bon nombre d’écoliers ou d’étudiants !

Enfin, les technologies évoluant très vite, le plus important est d’apprendre à apprendre car le code demande une veille technologique et de nouveaux savoirs pour pouvoir se tenir à jour.

 

A l’ère numérique, où les informations circulent de façon prédominante sous codage informatique, on assiste à une transformation des comportements mais aussi des métiers et des profils recherchés. On ne connait pas encore tous les métiers du futur mais ils seront assurément dans le numérique et l’informatique.

On est alors tenté de penser que le code deviendra sinon indispensable, incontournable dans bon nombre de métiers. Même si ça ne fera pas forcément la différence, comme parler l’anglais dans votre métier aujourd’hui, ne pas maîtriser un minimum un langage informatique sera très certainement un désavantage.

Et vous, pensez-vous qu’il soit important d’apprendre à coder ? N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire.

Et si oui, alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant par une initiation HTML et CSS ?

Nous aurons également l’occasion, dans un prochain article, d’aborder le sujet de l’intelligence artificielle, sujet très actuel et en même temps futuriste, souvent déconcertant et toujours intriguant.

Auteur: AC